Dans la fonction publique (comme dans le privé), la dégradation des conditions de travail est réelle et provoque l’accroissement du stress, du mal-être et d’une souffrance au travail pathogène.

Cette souffrance est multiforme : les atteintes psychiques progressent et les dommages corporels demeurent. Les réformes et les nouvelles formes de management sont en cause et le lien avec les politiques d’austérité est lui aussi bien connu.

L’enjeu n’est pas de savoir ce qui relève de la vie personnelle, mais bien de prendre conscience des conséquences possibles sur la santé physique, mentale, sociale des configurations professionnelles existantes ou projetées.

Quelles sont les situations concrètes du terrain ?

Quels outils mobiliser ?

Et quelles solutions collectives apporter ?

 

Jeudi 13 juin 2019 – 9h-17h

ESPE de Maxéville

tract stage souffrance FSU54

 

inscr_lettre – stage 13 juin 2019